Les différentes catégories d’huile d’olive


Les huiles d’olive vierges sont les huiles obtenues du fruit de l’olivier uniquement par des procédés mécaniques ou d’autres procédés physiques dans des conditions, notamment thermiques, qui n’entraînent pas d’altération de l’huile. Elles ne subissent aucun traitement autre que le lavage, la décantation, la centrifugation et la filtration.

L’huile d’olive est le seul aliment qui dans sa classification fait appel à deux critères qui ont rigoureusement le même poids :

  • critères techniques, mesurant l’exposition à l’oxydation des olives ;
  • critères organoleptiques, appréciant l’ensemble des arômes et saveurs afin d’en apprécier le fruité.

Les trois principales huiles d’olive vierges propres à la consommation sont :

  • L’huile d’olive vierge extra (H.O.V.E), considérée comme la meilleure. Il s’agit d’une huile d’olive vierge dont l’acidité libre exprimée en acide oléique est inférieure à 0,8 g. Celle-ci ne présente aucun défaut ni en bouche ni au nez et doit avoir un fruité présent.
  • L’huile d’olive vierge (H.O.V), sans autre traitement que le lavage, la décantation, la centrifugation et la filtration, il s’agit d’une huile d’olive vierge dont l’acidité libre exprimée en acide oléique est comprise entre 0,8 et 2g. Cette huile peut avoir un léger défaut et le fruité doit être présent.
  • L’huile d’olive vierge courante (ou lampante), dont l’acidité libre exprimée en acide oléique est supérieure à 3,3 g.